Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 16:48

Gabriel Lévy

Si l’on en croit le site de la ville d’Aubagne, la majorité actuelle autorise son maire à contester auprès du Conseil d’Etat une décision du tribunal administratif de Marseille, confirmée par la cour administrative d’appel. Fi du coût élevé de cet acharnement à vouloir imposer ce qui n’est pas légal ! Une mission impossible qu’elle avait donnée dans ces deux circonstances à son avocat pour justifier un voyage du maire à New York aux frais des contribuables. Vaine mission qui vérifiait l’aphorisme de Pierre Dac selon lequel « quand l’avocat n’est pas cru, le justiciable est cuit ».

Nous aurons probablement le dernier mot, au Conseil d’Etat si cette équipe est reconduite, et certainement si elle est battue, car dans ce cas, les successeurs mettront un terme à une procédure ridicule. Ce sera leur première économie.

Nous ne tirerons pas de gloire à avoir le dernier mot contre une majorité têtue. Cependant, nos nombreux conflits, tous gagnés, nous incitent à une réflexion portant sur l’attitude que peuvent adopter les associations de contribuables dans les compétitions municipales.

Elles ne seront pas accusées de rompre avec un apolitisme proclamé si elles blâment leurs édiles pour des dépenses inutiles, sources d’impôts sans cesse augmentés et si elles souhaitent leur départ. En revanche, elles doivent taire leur préférence à l’égard de l’une ou l’autre des listes de l’opposition et, a fortiori, s’interdire tout choix partisan.

Cette précision sémantique, entre « politique » au sens premier du terme (le cadre de la cité) et « esprit de parti », étant faite, quelles ont été les conflits avec la majorité actuelle qui justifient notre souhait ?

  • Au plan économique, nous n’avons jamais contesté les choix de la ville, quand ceux-ci avaient reçu l’onction du suffrage, c’est-à-dire quand ils avaient fait partie d’un programme chiffré préalable des élus. En revanche, nous sommes critiques au sujet des rallonges et des improvisations. Dans le domaine des improvisions, nous citerons le gouffre financier auquel le maire précédent et son premier adjoint, le maire actuel, ont conduit la ville par la prise en charge d’une clinique chirurgicale privée. Notre association, avec le concours de la Chambre Régionale des Comptes, de la Direction de la Concurrence, ainsi que des tribunaux, a fini par leur imposer un retour à une conduite conforme à la légalité et aux finances de la ville. Dans le domaine des rallonges, un audit est indispensable pour évaluer le coût présent et futur de la construction d’un tramway.
  • Au plan des compétences de la commune, l’exécutif s’est efforcé de les étendre à la politique étrangère : subventions à des associations ayant essentiellement cette vocation, dépenses d’insertion dans les quotidiens pour un appel au véto de la France à l’ONU, adhésion à l’association ATTAC, subvention à l’un des belligérants à Gaza, voyage à New York pour participer à la conférence de l’ONU sur la non prolifération des armes nucléaires. Toutes ces dérives, sans exception, ont été sanctionnées à notre demande par la justice administrative.
  • Au plan des rapports avec notre association, un mauvais vouloir, qui semble s’achever, nous empêchait de consulter des documents administratifs consultables de plein droit, à telle enseigne qu’il a fallu engager une procédure pour excès de pouvoir qui s’est soldée par un coût pour la commune d’environ 4.000 €.

En définitive, avec cet exécutif nous avons souvent humé l’air des prétoires. N’est-ce pas là une raison suffisante pour souhaiter qu’il ne soit pas reconduit ? Trois listes d’opposition étant en compétition, nous resterons fidèles à notre charte, en n’en favorisant aucune, mais nous veillerons à ce que leurs actions futures soient conformes à l’intérêt des contribuables. Cet intérêt se résume au mot « économie ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans Aubagne
commenter cet article

commentaires