Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 11:40

Gabriel Levy

Mai 1968, des écervelés criaient : « Assez d’actes, des mots », et nous disions d’eux qu’ils n’avaient pas pris la Bastille, mais seulement pris la parole. Aujourd’hui, la vanité des postures, de la gauche ou de la droite, à propos de l’affaire Alsthom n’a pas échappé à Bertrand Nouel. Il s’interroge sur les raisons de ce tintamarre, et, à la question : quel rôle pour l’état ?, il répond « non au patriotisme cocardier ! ».

L’auteur, expert à la fondation iFRAP, fondation que les contribuables connaissent bien pour les brillantes analyses relatives à la dépense publique, démontre, dans une longue analyse, que Alsthom est un « fleuron technique, mais pas une entreprise stratégique », car il n’est que fournisseur de turbines. Pour autant, notre indépendance nationale ne sera pas atteinte ni dans le domaine nucléaire, ni dans celui des autres énergies.

« La cocarde européenne » ? L’airbus de l’Europe avec Siemens ? Toujours des mots ! Faute d’avoir pris la mesure de cette entreprise moyennement dimensionnée, et que la droite avait déjà subventionnée en 2004, nous courrons en catastrophe pour trouver un « gendre » convenable… convenable pour sauver la face de nos dirigeants.

L’un de nos adhérents, Jacques Ernewein, a rappelé dans son article Jacobins et Colbertistes que les capitaux étrangers font également vivre les Français. Ainsi, si Alsthom emploie 18.000 travailleurs en France, General Electric en emploie déjà 11.000, et d’autres unions, telle Lafarge, apparaissent fructueuses.

Le patriotisme ! Ridicule, non pas le mot, mais la façon dont nos dirigeants l’abordent. Est-ce du patriotisme que de détruire l’économie du pays, d’ôter ses racines à son peuple, de le diluer, d’altérer sa culture, de faire disparaitre l’identité reçue, ne punir ni les insultes et ni les sifflets à son drapeau ?

Bien sourcilleux nos dirigeants actuels au sujet du patriotisme. Aussi nous n’hésitons pas à citer un transfuge socialiste (M. Eric Besson), ministre de « l’immigration, de l’intégration, de l’identité national et du développement » (de M. Sarkozy) : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y pas de français de souche, il n’y a qu’une France de métissage » (5 janvier 2010).

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne
commenter cet article

commentaires