Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 15:47
La place est bonne !

Récemment le quotidien la Provence a fait l’éloge de ce que procure l’Europe à la ville de Marseille. Elle passe sous silence le fait que ce que reçoivent nos concitoyens, ils le reçoivent grâce à leur propre contribution, cette contribution réglant au passage les « frais de fonctionnement » des multiples administrations de l’Union Européenne ».

Rappelons que la France est un contributeur négatif. « Lorsque l'on compare les dépenses et les recettes, la France se retrouve en deuxième position des contributeurs nets (derrière l'Allemagne), avec un solde budgétaire de moins 6,4 milliards d'euros en 2011 » .

Fabrice Durtal – Contribuables Associés

A la veille du 8 mai, les Enquêtes du contribuable se sont penchées sur sont intéressés à l'Union européenne et à ses élus. Salaire confortable, indemnités généreuses, jetons de présence, frais de transport, bilocalisation géographique : le parlement européen dévore des centaines de millions d’euros par an.

Si tant de candidats se bousculent à l’élection c’est parce que le statut de député européen est enviable. En 2014, les dépenses des parlementaires européens représentent environ 27% du budget 2014 (1,756 milliard d’euros) de l’UE, dont environ 200 millions gaspillés annuellement du fait de la bilocalisation Strasbourg/Bruxelles. Quel gâteau !

De qui se moque-t-on ? Des électeurs ! En novembre dernier, le Parlement a adopté le budget de l’UE pour 2014-2020. Il diminue légèrement en crédits de paiement (-3,7%) et d’investissement (-3,5%). Mais, les parlementaires se sont bien gardés de rogner dans les dépenses de fonctionnement de l’UE : 69,5 milliards d’euros à dépenser entre 2014 et 2020, soit 6 % du budget communautaire (+ 25 % par rapport à la législature 2007-2013). S’y ajoutera près d’un milliard d’euros distribués à la cinquantaine d’agences administratives gravitant autour des institutions communautaires et qui font vivre 8000 personnes.

Grâce à cet argent, les eurocrates font le plein. En avril dernier, le magazine European Voice a publié la rémunération des principaux dirigeants européens. On comprend pourquoi l’actuel président du Parlement, Martin Schulz, brigue la présidence de la Commission européenne. Ce poste lui garantirait un revenu de 26 770 euros bruts par mois, avantages en nature non compris ! En moyenne, le traitement des commissaires européens dépasse celui des dirigeants des quatre grands pays de l’UE de 19 à 34%, affirme le magazine. [...]

Si la commission se goinfre, le Parlement européen n’est pas en reste. Depuis l’été 2009, les 766 députés sont payés 7956,87 euros bruts par mois (impôt européen et assurance accidents déduits).

Sur ce salaire de base s’empile une « indemnité de frais généraux ». Avec son montant de 4299 euros mensuels, elle permet de voir large. Pour faire bonne mesure, les députés perçoivent également une indemnité de présence. Imaginez un salarié touchant une prime parce qu’il se rend effectivement sur son lieu de travail. Absurde ? Pas du tout ! C’est ce qui se passe au Parlement européen où les députés perçoivent 304 euros quand ils siègent. Comme cette indemnité peut être réduite de moitié pour les députés volages, certains parlementaires n’ont pas honte d’émarger avant de vaquer à leurs affaires.

Plus d’informations dans le prochain numéro des Enquêtes du contribuable du mois de juin 2014.

En attendant le prochain n° des Enquêtes qui sortira début juin et où l’Europe sera l’un des sujets phares, nous vous invitons à (re)découvrir le numéro 2 des Dossiers du contribuable, paru en 2011 mais encore bien d’actualité, spécialement consacré aux dérives de l’Union européenne.

La place est bonne !

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne
commenter cet article

commentaires

Roger Scotto 24/05/2014 18:19

Bien dit , arriveront ils a comprendre ,que, ce qu'on souhaitons est a l'opposé de ce qu'ils font , ne font pas ou défont ! Ce n'est pas une questions de langues ,car chez nos nos députés tiennent souvent des dialogues.......de sourds ; Alors ? croyez vous que "" ça ira mieux , demain ?"

Lévy 13/05/2014 08:30

Le titre est bien choisi : 193 listes de candidats en France, 23 pour la région Sud-Est.

Roger Scotto 11/05/2014 15:32

Merci de me poser ces questions d’actualité.

L’Europe ? ; Elle n’a pas fait grand chose en 45 ou 50 ans ,il n’y a pas de raison qu’elle change en l’état actuel .......
Elle nous coute cher ;l’Euro n’est pas une réussite ;il est trop évalué,ou pas assez , parfois !
Elle a détruit la souveraineté des Etats ,en régissant à leur place tous leurs problèmes,pour des résultats négatifs.(ou presque)
Elle n’a pas été capable de créer ,une Défense Commune ,qui serait bien utile aujourd’hui.
Je vois mieux ,une Europe Fédérale , s’occupant essentiellement des problèmes ,économiques ,affaires étrangères, Armée,
laissant à chaque Etat sa souveraineté ,l’Education ,ses frontières ,peut être aussi sa monnaie (?)
Il serait souhaitable ,que les décisions ne soient pas prises par des gouvernants ,remarquables par leur incapacité (!) le référendum serait préférable ,le peuple est trop rarement consulté ;on l’appelle dans les cas désespérés! Ce sont MES grandes lignes
En bref , prendre exemple sur les Etats Unis, en adaptant les décisions à nos pays d’Europe!