Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 15:42
Droit dans le mur !

Geneviève Frixon

Après « 60 milliards d’économies !...Oui mais tous les ans», la directrice de la Fondation IFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) Agnès Verdier-Molinié récidive avec un tout nouveau livre « On va dans le mur ».

Hélas, nous en sommes tous conscients mais rien n’est fait pour rectifier cette trajectoire suicidaire. En France, les prélèvements fiscaux et sociaux sur le travail représentent 71,3 % du salaire moyen. Un pourcentage hallucinant… reste 28,7 % dans notre poche ! (Chiffres de 2006). Notre pays est champion du monde des prélèvements obligatoires, des impôts, et des taxes ! Un enfer fiscal et réglementaire qui fait fuir nos talents, nos capitaux. Avec nos prélèvements ou à cause d’eux notre économie est en grand péril. Faillites, délocalisations, chômage, déficits et pour finir dettes abyssales.

Plus la France s’enfonce, plus nous renforçons le modèle de l’État-social qui nous ruine, et plus nous avons peur de le réformer. Un rapport secret de l’inspection des finances, dressait pourtant la liste des économies possibles pour redresser le pays. Aujourd’hui, malheureusement, toute perspective de création de richesses est sabotée. S’il existe quelques réformateurs courageux, ceux-ci sont broyés par la machine administrative qui protège ses intérêts. Alors que les indignés de tout poil nous disent que notre sécurité sociale et les acquis de 1945 auraient régressé, les chiffres disent exactement le contraire : notre système n’a jamais été aussi généreux malgré les modestes tentatives actuelles pour le réformer.

A toutes fins utiles en cette période électorale voici les 15 objectifs proposés par l’IFRAP, pour éviter « le mur » :

Objectif n° 1 : Mener la revue des missions publiques de l’État, des régions et des communes et les répartir en supprimant les doublons ;

Objectif n°2 : Finir la réforme inachevée de l’État ;

Objectif n°3 : 5.000 super-communes en France d’ici 2025 ;

Objectif n°4 : Décentraliser la gestion des enseignants au niveau local ;

Objectif n°5 : 4,5 millions d’agents maximum dans la fonction publique française d’ici 2022 ;

Objectif n°6 : Embaucher uniquement des contractuels dans le non régalien à partir de 2020 ;

Objectif n°7 : Recentraliser la politique sociale et organiser la baisse des dépenses de protection sociale de 33 à 30% du PIB ;

Objectif n°8 : Limiter le nombre de lois, de taxes et de normes ;

Objectif n°9 : Un régime unique de retraite par points, un âge de départ à 65 ans en 2023 à raison de deux trimestres de plus par an (avec une part de capitalisation) ;

Objectif n°10 : Santé, responsabiliser les patients et réduire les redondances d’examens ;

Objectif n°11 : Flexibiliser le marché de l’emploi et donc le Code du travail ;

Objectif n°12 : Mettre en place une fiscalité pro-entrepreneuriat ;

Objectif n°13 : Poursuivre la réforme de la transparence de la vie publique ;

Objectif n°14 : Engager une procédure de désendettement avec pour objectif à long terme de faire baisser la dette de 700 milliards ;

Objectif n°15 : Grâce à tous ces objectifs, atteindre un maximum de 52% de dépenses publiques par rapport au PIB en 2022, 50% en 2025

Que l’on soit ou non d’accord avec ces objectifs, l’IFRAP a le mérite de poser les premières bases d’une réforme qu’aucun gouvernement n’a eu le courage de mener à bien, l’effet cliquet figeant toute tentative, nous nous voyons sombrer sans réaction.

ifrap@ifrap.org

Droit dans le mur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans impôts et taxes
commenter cet article

commentaires