Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 15:19
 AP-HP : l'Astronomique ardoise

Geneviève Frixon

La privatisation de la plage de Vallauris au mois d’août, par le roi d’Arabie Saoudite a fait couler beaucoup d’encre mais a aussi remis sur le devant de la scène, selon le magazine Marianne, un grave dysfonctionnement dans notre système de santé : l’Ardoise de 118 millions d’euros laissée par les riches patients étrangers qui profitent largement de celui-ci, pour se faire soigner gratuitement à l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris).

Ce comportement inadmissible n’est pas récent, puisqu’en mai 2013, sous la plume de Gabriel Lévy, notre association s’interrogeait sur « Qui paie les frais d’hospitalisation des chefs d’Etat ? »

Parmi les pays les plus redevables, l'Algérie arrive largement en tête, avec 31,6 millions d'euros, suivie par le Maroc (11 millions), les États-Unis (5,7 millions), la Belgique (4,9 millions), la Tunisie (4,7 millions), l'Italie (4,1 millions) sans oublier le roi d’Arabie Saoudite (3,7 millions).

De 2010 à 2014, le nombre de séjours liés à l'accueil de patients domiciliés à l'étranger a ainsi augmenté de 9,8 %, avec, en 2014, des séjours plus nombreux pour l'Algérie, le Maroc, l'Italie et le Koweït. (Sources la Dépêche.fr)

Nous avons donc voulu en avoir le cœur net et nous avons demandé le concours de notre député Bernard Deflesselles au travers du dépôt de la question écrite suivante :

« Monsieur Deflesselles, député des Bouches du Rhône, attire l’attention de Mme la Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes sur la question de la dette de 118 millions d’euros laissée à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, par des patients étrangers qui ne résident ni ne cotisent en France mais viennent s’y faire soigner et opérer sans régler leur facture. Alors que la loi de financement de la sécurité sociale prévoit, dans la stratégie de réduction des déficits, des économies grâce à une meilleure efficience de la dépense hospitalière, il souhaiterait connaître les dispositions que le Gouvernement a l'intention de mettre en œuvre pour régler cette situation non équitable - pour les français à qui il est demandé sans cesse des sacrifices afin de sauver leur système de santé- et préjudiciable pour nos finances publiques. »

Nous estimons que le système de santé français, dont la notoriété traverse les océans, devrait tirer partie de cette excellence afin de disposer des moyens nécessaires au bon fonctionnement de ses établissements publics.

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans système de santé français
commenter cet article

commentaires