Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 15:01
Les brèves du contribuable n°2  - Août 2015

Geneviève Frixon

 

Grèce : en juillet dansant le SYRTAKI !

Ce fut la saga de ce chaud mois de juillet et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il fut lassant d’observer le trio Merkel/Hollande/Tsipras, épaule contre épaule, s’essayer aux petits pas croisés de gauche à droite !

Toutefois, si la musique adoucit les tractations, le roque tenté par Tsipras a fait « pschitt » et pourtant il était bien parti : flirt avec Moscou en critiquant son isolement afin d’inquiéter l’Otan et ses partenaires, référendum contre l’austérité proposé par les créanciers qui, bien sûr, s’est vu gratifier d’un « non » car qui voterait le bâton pour se faire battre ? Quoique….

Au final n’est pas Arès qui veut, le pseudo-guerrier au talon d’Achille, capitule soudain déclenchant l’ire des Hellènes trahis et écœurés par la volte-face de leur « héros » qui propose à ces mêmes créanciers un menu de réformes pratiquement identique à celui que le peuple rejette !

Que peut-on en conclure : Après des semaines de tergiversations Tsipras demande donc, ni plus ni moins, qu'un nouveau plan d'aide de ses partenaires européens, d’ici le 20 août alors que l’Union européenne vient de débloquer 7,16 milliards d’euros afin d’aider la Grèce à solder deux arriérés au FMI pour un montant de 2 milliards d’euros et 4,2 milliards à la BCE.

Nous nageons en plein tonneau des Danaïdes ! Jusqu’où les contribuables européens apprécieront ce bain forcé !

 

Ballon rond : scandale au bout des crampons !

En mai et juin séisme à la FIFA, la fédération nous la joue pots-de-vin avec de forts soupçons de corruption et démission de son président. Où l’on apprend que les méthodes mafieuses « racket, fraude et blanchiment » ont sévi pendant…vingt-cinq ans !! Si les supporters sont à deux doigts de jeter leur écharpe, maillot, drapeau et autre maquillage facial ! Les contribuables associés ont rebondi sur le sujet et viennent de sortir leurs enquêtes sur : « le sport et l’argent public ». Le ballon rond sans surprise coûte une fortune aux contribuables avec une facture qui, Euro 2016 oblige, a grimpé de plus de 700 millions d’euros ! Où l’on apprend que les clubs amateurs sont totalement délaissés par la Fédération Française de Football (FFF) qui mène grand train perfusée par l’Etat, les collectivités locales, les diffuseurs TV, le sponsoring, les recettes de billetterie. Une fédération qui ne compte pas quand il s’agit de son standing :

 

  • 15 millions d’euros pour la construction d’un centre de conférence à Clairefontaine pour l’Euro 2016,
  • 2 millions pour l’achat de cars podium (80 000 € par véhicule) aux 22 ligues…

Et l’Etat met bien évidemment la main à la poche, le budget 2014/2015 est de 205 millions d’euros malgré les profits engrangés qui, sur quatre ans, s’élèvent à 1,85 million d’euros !

Les clubs (de ligue 1 par exemple) sont aussi perfusés à l’argent public et dans 9 cas sur 10, ce sont les collectivités qui sont propriétaires des stades de foot. Le Sénat souhaite d’ailleurs qu’elles les cèdent aux clubs afin de les rendre indépendants grâce aux recettes d’exploitation. Ce qui permettrait de tarir la manne publique d’ici 2020.

L’opium du peuple est une dévotion onéreuse pour les contribuables !

 

Une dernière pour la forme mais ne nous énervons pas !

Vous l’avez sans doute entendu sur nos ondes, passer furtivement, information traitée d’une façon anodine mais oh combien ! Révélatrice d’une société vouée à l’assistanat qui prend réellement l’Etat pour un parent de substitution : La mère d’un djihadiste de 16 ans a porté plainte contre l’Etat qui n’a pu empêcher son fils de partir fin 2013 pour la Syrie !

Bien entendu il s’agit là d’un « garçon sans histoire » que rien ne prédisposait à partir, même si sa radicalisation n’a pas sauté aux yeux de sa mère qui note toutefois, « son aversion pour le porc » sans plus !

Elle demande donc pour le « préjudice subi » un dédommagement de 110 000 euros ! Qui serait payé par les contribuables.

Des adultes en voie d’extinction demandant une récompense, pour échecs éducatifs, à une matrice régalienne omnipotente ; même si la plainte a toutes les chances d’être rejetée, c’est fort de café !

 

Sources : « sport et argent public : la France qui perd » les enquêtes du contribuable août/septembre 2015

La Tribune.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne
commenter cet article

commentaires

Jean-Do 07/08/2015 09:37

Excellentissime prose... bien écrite et surtout d'excellents raisonnements basés sur de solides faits.

Bravo !!!