Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 17:39

Gabriel Lévy

 

Qui peut prétendre encore que « gouverner, c’est prévoir » ?


La vie politique œuvrait autrefois pour les générations futures, aujourd’hui elle a les yeux fixés sur la prochaine élection, voire l’édition du Monde et le JT de 20 heures.


Pourtant, il ne fallait pas être grand clerc pour annoncer, depuis longtemps, la défaillance de la Grèce et nos milliards perdus. Persevrare diabolicum : « L'Eurogroupe se réunit ce mardi à Bruxelles pour décider du versement d'une nouvelle aide de 44 milliards d'euros à la Grèce »


Il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir la nocivité du traité de Lisbonne, de la caisse commune de l’Europe, de la règle d’or budgétaire conçue par Madame Merkel et Monsieur Sarkozy qui, en l’absence de toute économie, est une incitation à lever des impôts nouveaux. Cela n’a pas échappé à M. Hollande.


Il ne fallait pas être grand clerc pour annoncer les échecs des conférences de Copenhague et de Cancun, « autant de « machins », écrivions-nous (dans « L’impuissance publique ») « pour prétendre juguler un hypothétique réchauffement climatique dont les conséquences apparaitraient en 2050, alors que, hic et nunc, l’État (était) impuissant à corriger les conséquences du gel, celles-ci bien réelles, pour des milliers de passagers dans les aéroports, et, pire encore, pour le monde des sans-abris ».


Il ne fallait pas être grand clerc pour craindre un risque infiniment plus « polluant » pour la planète, celui des bombes thermonucléaires aux mains de quelques illuminés.


Il ne fallait pas être… mais cessons l’anaphore, si chère à un président, aussi impuissant que ses prédécesseurs à limiter l’immigration, admise ou clandestine. Ses enfants en subiront les conséquences. L’accepte-t-il ? Comme le rappelle l’un de nos lecteurs, " Dieu se rit de ceux qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes" (Bossuet).


En effet,"C'est quand les choses sont arrivées qu'on voit combien elles étaient faciles à prévoir."


L’intervention délirante en Libye, la promesse du même résultat en Syrie et au Mali, l’aide politique et financière aux gouvernements issus d’un pseudo printemps, soit l’expansion d’un islamisme désormais conquérant et la fin de notre civilisation.


L’aveuglement, le « Munichisme », légendaire de notre politique étrangère, incapable ou refusant de distinguer un agresseur d’une victime (M. Fabius), les liaisons dangereuses avec le Qatar qui se substitue à la France pour « sauver » nos banlieues, en les islamisant…


L’histoire donnerait-elle raison à Coluche : « la moitié des hommes politiques sont des bons à rien, les autres sont prêts à tout » ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans crise et politique
commenter cet article

commentaires