Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 16:29

Gabriel Lévyce que j'ai je te le donne

 

Fleurissent ce matin dans nos villes des affiches prônant : « pour sortir de la crise, sortons de l’austérité »


Nous ne sommes pas certains que l’augmentation de nos impôts, qui serait alors inéluctable, soit le remède. En revanche, nous sommes certains que la diminution de la dépense publique permettrait de souffler, car un état pléthorique comme le nôtre peut au moins s’abstenir de fantaisies.


Les auteurs de ces affiches admettront avec nous qu’il existe des économies qui n’aggraveront pas l’austérité pour les Français. Parce qu’il n’y a pas de justification, cessons les cadeaux aux pays étrangers.


Ainsi après les abandons de créance (3 milliards d’€) à la Côte d’Ivoire, la France prélève dans notre poche (budget 2013), la somme de 165 millions d’euros destinée à la Turquie pour lui permettre de « pénétrer » l’Union Européenne. Sommes-nous d’accord ? Mais qui nous le demande ?


M. Hollande va armer l’opposition syrienne, évidement avec l’argent de nos impôts. La leçon de la Libye n’a pas servi : 400 millions d’euros pour reconstruire, ce que nos armes offertes avaient détruit.


Que voulez-vous, on ne se corrige pas ! La France serait-elle déshonorée si elle n’intervenait pas à tort et à travers dans « cet orient compliqué » ? Ne s’est-elle pas déshonorée depuis 50 ans dans les amitiés éphémères qu’elle recherche ? Benoîtement nous rappelions, en son temps, c’est-à-dire avant nos « élites » politiques et médiatiques, l’alternance des saisons. L’hiver a succédé au « printemps » arabe, et une chape de plomb religieuse tombe sur l’Egypte, la Lybie et la Tunisie.


La Tunisie ? Il y a 4 jours (mardi 13 novembre 2012) une convention de « financement d'appui à la réduction des inégalités sociales et aux services des soins de santé de première ligne et intermédiaires pour les régions défavorisées » a été signée entre la Tunisie et l'Union européenne.


Aujourd’hui, la guerre débute au Proche-Orient et la France ne distribue pas que des conseils. Comme elle l’avait promis (sous l’ancien régime), elle continue à abonder le budget de l’autorité palestinienne et elle construit- en surface - des bâtiments à Gaza, tandis que le Hamas aménage dans leur sous-sol des bases de lancement de roquettes, mettant en péril une population que la France aspire à instruire dans les écoles qu’elle ouvre.

Demain, mais c’est peut-être déjà fait, nous fournirons des armes pour une guerre au Mali, là où notre généreuse agglomération des pays d’Aubagne organise à nos frais des actions « de coopération décentralisée », hélas pour des populations qui n’en peuvent plus  de ces guerres incessantes.


Et puis… et puis !

UBUESQUE !

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans crise et politique
commenter cet article

commentaires