Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 09:33

Le 29 octobre 2010

Geneviève Frixon

 

  

 

Sans tomber dans le catastrophisme, il est tout de même « vertigineux » de se pencher au chevet de notre beau pays. En effet, les gouvernements qui se sont succédés, toutes couleurs confondues, ont toujours savamment ignoré le dossier des retraites, en le cachant au fond d’un tiroir dans l’attente du jour bénit où, il exploserait au nez du premier quidam qui se serait, malencontreusement, trompé de tiroir.

 

Notre système de retraite par répartition envié dans le monde entier, se meurt et les Français inquiets sont dans la rue afin d’essayer de sauver « les meubles » sans pour autant prendre le problème par les cornes. En effet, avez-vous déjà entendu parler des régimes spéciaux ? Nous connaissons ceux de la SNCF, RATP, d’EDF, mais celui des parlementaires n’est que très partiellement abordé. Pourtant à l’heure où l’on nous demande de faire des sacrifices, nos députés et sénateurs de tous bords nous serinent le refrain « faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais…. ».

 

Devant la grogne du troupeau qui ne souhaite plus se faire tondre, ces Messieurs ont tout de même émis l’hypothèse de : « raboter l’année prochaine leurs régimes spéciaux ». Doux euphémisme que voilà au regard des privilèges incroyables que s’octroient ces parlementaires entretenus par les contribuables. Si les syndicats ne prennent pas la responsabilité de dénoncer là où le bât blesse, quelques députés, Messieurs de Rugy, Yves Cochet, M. Mamère et Mme Poursinoff ont déposé l’amendement n° 249* visant à : « définir les conditions d’un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général » très courageux de leur part de demander : « un encadrement strict des pensions reversées, tant dans leurs possibilités de cumuls que dans leurs montants ».

 

Qu’est-il advenu de cet acte héroïque ? Et bien par un vote du 3 septembre 2010, celui-ci a été rejeté dans un bel ensemble de solidarité parlementaire. Car il faut savoir pour la petite histoire que, pour un mandat de 5 ans, un député percevra une retraite de 1550 €* correspondant à la retraite moyenne d’un salarié du privé qui aura cotisé 40 ans. A la lueur d’une froide réalité, si une réforme est nécessaire, elle doit l’être pour tous ou pour aucun, et nous pourrons parler d’une « réforme juste ».

 

*sources :

www.assemblee-nationale.fr 

 www.sauvegarde-retraites.org

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Asso des contribuables - dans gaspillage
commenter cet article

commentaires