Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 14:24

Gabriel Lévyimpot sur la fortune


Nous savons que « l’argent ne fait pas le bonheur ». Ainsi élisons-nous - avec constance - des dirigeants pour s’employer à nous rendre heureux, parfaitement heureux. Pour ce faire, l’actuel gouvernement ne résiste devant rien, même pas devant un mesquin chapardage.


Ceux qui ont reçu l’imprimé « de la contribution exceptionnelle sur la fortune 2012 » constateront, au bas de la première page, la mention : « montant de votre base imposable ISF déclarée en 2012, à reporter au verso », et le verso permet de calculer le montant de la contribution.


Le résultat : un impôt sur l’impôt.


En effet, la somme due au titre de cette contribution exceptionnelle devrait être exclue de la « base imposable » telle qu’elle est retenue par le fisc, puisqu’il s’agit d’une dette certaine (fait générateur : la valeur du patrimoine en début d’année)et exigible, donc à inscrire, comme les autres, dans le passif du contribuable, ce qui diminue d’autant le patrimoine de ce dernier, et donc la base imposable.


Il n’en est pas question, l’exception a pour vertu ne pas se discuter. Ce larcin, cette arnaque, ce vol sans violence, revient en définitive à majorer cette « contribution exceptionnelle » de 0,50 à 1.80 %.


L’exceptionnel rend heureux, mais l’ordinaire aussi, car en dépit du mensonge du premier ministre, le budget 2013 ne privera pas de ce « bonheur » 9 Français sur 10. Ce gouvernement conjuguera pour nous, dissimulations et spoliations, selon le principe suivant : « lorsqu’on a trop d’argent, c’est que d’autres en manquent ».


Quant aux amnésiques qui nous proposent - à contretemps - remède et orviétan, répétons-leur, avec la gouaille d’Arletty (lorsqu’elle fut jugée pour ses « amitiés » avec des officiers allemands) : « il ne fallait pas les laisser entrer », sachant que « les conneries, c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer » (Audiard). Nous ne sommes pas responsables des premières, mais il faudra pourtant acquitter les seconds.


L’addition, c’est pour nous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans arnaque
commenter cet article

commentaires

DocteurTax 03/11/2016 09:43

Merci pour cet article.
Je voulais partager ce simulateur d'impôts Nouvelle génération qui peut aider les citoyens à réduire leurs impôts:
https://docteur.tax
Sa particularité est qu'il est illustré de graphiques simples qui vous projettent sur une période de 25 ans. Vous pourrez anticiper votre avenir fiscal avec précision.
En espérant qu'il rende service à beaucoup de contribuables.

gidmoz 25/10/2012 15:35


Vous dites que cet impots serait un "vol sans violence". Ce n'est pas exact. En effet, chaque contribuable paye ses impots sous la menace d'amendes lourdes et douloureuses. Et s'il ne paient pas
ces amendes et dissimule l'argent, il ira en prison sous la menace du revolver d'un policier.


De plus, nul n'a donné son consentement à l'impôt. L'impôt est ainsi un vol sous la menace d'une arme. L'impot est donc un crime, et un crimé organisé par l'Etat. L'Etat est une mafia qui a
réussi à illusionner le peuple.