Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les contribuables d' Aubagne
  • Les  contribuables d' Aubagne
  • : Notre intérêt et nos actions portent essentiellement sur la pertinence et la légalité des dépenses engagées par les collectivités locales.
  • Contact

Nous contacter

contribuablesaubagne279@orange.fr

Recherche

Notre charte

L’association est une association de contribuables et non de citoyens. Elle a pour unique objet celui de défendre les intérêts des contribuables, Pour contrôler le bon usage de leurs impôts, l’association est souvent en conflit avec les pouvoirs en place. Elle ne tient aucun compte du parti, ou des partis, dont ces pouvoirs sont issus. Il en résulte qu’elle n’assure en aucune manière la promotion d’un parti au détriment d’un autre, Amenée à recourir à la justice administrative pour faire annuler les délibérations et les décisions des exécutifs, ayant un caractère politique et partisan, elle ne doit pas encourir les mêmes critiques, Ses dirigeants doivent préserver l’indépendance et la neutralité politique de l’association, principalement lors des consultations électorales. Des consignes sont établies à cet effet.
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 17:22
Planète Euroland : la corne d’abondance !

Geneviève Frixon

Nous ne reviendrons pas sur la victoire du Brexit même si le peuple est « bête et méchant » comme semblent le penser les médias, voire totalement abruti, ne comprenant rien à rien, puisque qu’une journaliste de BFM TV fit ,dernièrement, son mea-culpa s’excusant, que « nous, médias, comme vous, élus, n’arrivons pas à passer l’idée que l’Europe apporte quelque chose ».Nous laisserons également les analyses aux « experts » et les supputations aux élus de tous bords, pour nous intéresser aux dépenses somptuaires et avantages généreux que nos eurocrates ont dilapidés joyeusement grâce aux contribuables européens.

Les contribuables associés avaient déjà pris les devants en 2012, en dénonçant le paradis des bureaucrates en « Euroland », bénéficiant d’un espace aquatique (piscine, spa, jacuzzi, hammam) construit dans les sous-sols du Parlement européen pour 9,3 millions d’euros pour relaxer « leurs sérénissimes » et l’ouverture cette année de : la maison de l’Histoire de l’Europe pour plus de 150 millions d’euros avec un coût de fonctionnement de 13 millions par an, visant à transmettre « les valeurs de l’Union aux générations futures ». Notons la sémantique grandiloquente d’une caste technocratique donneuse de leçons, déconnectée du laborieux quotidien de « leurs sujets » de leurs peuples !

Les dossiers du contribuable dénonçaient déjà, plus de 7 500 000 euros envolés en jets privés pour les déplacements des 27 commissaires entre 2006 et 2010. En 2014 rien n’a changé ! Un article du quotidien britannique « The Daily Mail » affirme que les dépenses des officiels de l’Union européenne incluent aussi des croisières dans les Caraïbes, et 226 565 euros de dépenses dans des hôtels de luxe.

Autre exemple de dépense superfétatoire, les orateurs invités à parler devant la Commission se sont vu offrir des bijoux, boutons de manchettes ou encore des stylos-plume de marque. Au total, 20 000 euros ont été dépensés en cadeaux pour ces visiteurs entre 2008 et 2010.

Des chercheurs et des conseillers en communication de l’UE ont gaspillé, 18 800 £ [24 200 euros] en taxis dont ceux de Don Williams Chauffeur Services, un service de chauffeur d’élite acceptant les animaux, qui opère en Range Rover, Mercedes V et classe S.

Au lendemain du Brexit, le lapsus révélateur du président de la commission européenne Jean-Claude Juncker qui déclare, lors de son discours : «Ceux qui nous observent de loin sont inquiets. J’ai vu et entendu plusieurs des dirigeants d’autres planètes qui sont très inquiets parce qu’ils s’interrogent sur la voie que l’Union européenne va poursuivre», nous donne un aperçu de cette « planète Euroland » sur laquelle évoluent nos fonctionnaires et députés européens, entretenus par nos soins et menant la grande vie… A des années lumières des contribuables européens.

Sources : les dossiers du contribuable –contribuables associés

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans Brexit
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 12:49
Brexit : Le Royaume Uni a ouvert la boîte de Pandore

Geneviève Frixon

« La souveraineté nationale appartient au peuple, qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ». Article 3 de la Constitution Française.

Les Britanniques sont sortis de ce carcan européen dans lequel nous sommes nombreux à ne plus nous reconnaitre. Une Europe qui méprise ses propres ressortissants, qui gomme les fondements même de nos civilisations pour mieux nous asservir par un « despotisme éclairé et doux » comme se plaisait à le dire Jacques Delors.

Le Royaume Uni a ouvert une brèche dans cet édifice précaire, qui coûte aux contribuables français 20 milliards d’euros par an ! l’Union Européenne, bateau ivre se réveille avec une belle gueule de bois, mais en sommes-nous surpris ?

Rappelons-nous en 2011, le refus de David Cameron de participer à tout nouveau mécanisme européen dans le cadre de la stabilisation de la zone euro, n’ayant pas l’intention de rejoindre ladite zone ni d’abandonner de nouveaux pouvoirs.

La zone euro n’est pas la seule pierre d’achoppement soulignée par le Premier Ministre Britannique. Une liste des exigences, envoyée au Président du Conseil européen Donald Tusk, mentionnée entre autre : l’accroissement du rôle des parlements nationaux dans le contrôle des décisions européennes, l’obtention d’un droit de retrait de l’objectif d’une « union sans cesse plus étroite », ou la limitation des droits des migrants européens à bénéficier des prestations sociales dans les pays d’accueil.

« 30 ans de prise de bec » Titre le Monde ! Le Royaume-Uni, un pied dedans un pied dehors n’a jamais été, que l’on le veuille ou non, pro-européen. L’Europe des taxes, l’Europe des sanctions, l’Europe des accords de Schengen est venue à bout du flegme britannique légendaire.

Aucun État n’avait quitté l’Union européenne avant, mais cette sortie est encadrée par l’article 50 du traité de Lisbonne depuis 2007. David Cameron doit donc l’invoquer lors d’un Conseil européen. Ayant annoncé sa démission, après les résultats du référendum, c’est son successeur qui devra mettre en œuvre la procédure.

Le délai prévu est de deux ans, que l’Union européenne peut décider de renouveler, avec l'accord de tous ses membres.

Selon le correspondant du Telegraph à Bruxelles, « ce n’est pas la sortie en elle-même le plus compliqué mais bien la négociation des nouveaux accords commerciaux, dont certains dirigeants européens disent qu'elle pourrait encore prendre cinq ans ».

Le Royaume Uni quitte l’Union européenne mais comme la Norvège, l’Islande ou la Suisse, fera partie de l’espace économique européen.

Le Royaume Uni a retrouvé sa souveraineté et la liberté de gérer son avenir comme il l’entend sans subir les diktats de Bruxelles.

Un exemple à suivre ? Un effet dominos appelé de ses vœux par Marine Le Pen ? En attendant les Britannique feront une économie de 12 milliards d’euros, montant de leur dîme au budget européen.

Sources : le Figaro

http://www.slate.fr/story/120079/royaume-uni-sortie-union-europeenne

Repost 0
Published by Association des contribuables d'Aubagne - dans Brexit
commenter cet article